Cette année commence difficilement. Le 7 février, aujourd’hui, il ne reste que deux semaines de cours pour conclure cette licence, deux semaines qui s’enchaineront sur trois mois de stages en librairie. J’espère que ça va me faire du bien ! Et puis avant je vois marraine ! Bref, il m’a donc fallu tout ce temps pour trouver le temps de faire une séance cinéma en toute détente. Après avoir regardé, en DVD et à la télévision, les deux premiers films de la série La Nuit au Musée, il fallait bien aller voir le troisième !

Ce ne fut pas si facilement que je m’y suis rendue. La Nuit au Musée 2 ne m’avait pas laissé un très bon souvenir. Le premier, en revanche, sorti en 2006 et que j’ai vu au cinéma avec mon papa, je le trouve plutôt bon. Bref, j’avais un peu peur que cette série qui fait que plus il y a de films qui se suivent, plus ils sont mauvais s’applique sur ces films.

nuit au musée 3

On retrouve Larry, incarné par Ben Stiller, qui travaille toujours au Muséum de l’Histoire Naturelle de New York et qui est « directeur des effets spéciaux ». Sauf que la tablette d’Ahkmenrah, responsable de l’éveil de tous les êtres peuplants le musée la nuit, est en train de pourrir. Oui, il y a un truc vert qui se répand dessus. Bref, Larry flippe, il risque de perdre ses amis quand même… Il va donc à Londres, avec une petite équipe composée d’Ahkmenrah (qui pour ceux qui ont suivi Twilight, joue Benjamin dans le quatrième opus), Théodore Roosevelt (dernier rôle de Robin Williams), Sacagawea, Jedediah, Octavius, un homme préhistorique qui ressemble vaguement à Larry et du fils de Larry, 17 ans, ils ont changé l’acteur, attendez-y vous ! Londres, parce qu’on y trouve les parents d’Akhmenrah, qui connaissent le secret de la tablette.

C’est sympa, rigolo et meilleur que le deuxième. J’ai décidé, après la lecture de cet article sur un film d’horreur, It Follows, que j’allais vous dire si les films que je critique passent le test de Bechdel. Ce test a été élaboré par Alison Bechdel et montre la sous représentation féminine dans les productions cinématographiques. Il faut que le film passe ces trois questions :

– L’oeuvre contient-elle deux personnages féminins (identifiables, portant un nom) ?

– Si oui, parlent-elles entre elles ?

– Parlent-elles d’autres choses que d’un personnage masculin ?

Et donc, la Nuit au Musée : Le Secret des Pharaons, ne passe pas ce test. Il y a deux personnages féminins mais elles ne parlent pas entre elles. Je vous dirais tout de même d’aller le voir, si vous avez vu les deux premiers, sinon, c’est pas bien grave.

A voir mais