Mes voeux attendront, je veux vous parler de Charlie Hebdo ce matin et de la fusillade qui a fait douze morts hier à la rédaction du journal satirique. Mon frère en a parlé et, comme lui, j’ai grandi avec Charlie. Notre père était abonné au journal, il y a une photo de moi, à 2 ans, en train de « lire » Charlie Hebdo. J’avais pris l’habitude, dans mon adolescence, de prendre le journal et de lire la dernière page : « les couvertures auxquelles vous avez échappées ». Bernard Maris, l’économisme de Charlie Hebdo, je l’écoutais, le vendredi matin sur France Inter, avant de partir au collège / lycée. Vous pouvez retrouver les noms des douze morts ici.

noir

Il faut désormais, montrer son soutien, au journal si vous le souhaitez, mais surtout à la communauté musulmane. J’en parlais sur Twitter d’un mouvement qui s’est développé à Sydney après la prise d’otage, de #illridewithyou, traduit en français, je l’ai vu ce matin, par #voyageavecmoi. Le principe est de donner son signalement, dire où on prend le train / bus / métro afin de montrer son soutien à la communauté musulmane. J’espère que ce ne sera pas quelque chose qui s’arrêtera dans une semaine ou deux, mais quelque chose qui durera. Je pense qu’il est très important de montrer son soutien à cette communauté !

Ce matin mon réveil s’est allumé sur Patrick Pelloux, en pleurs, au micro de France Inter. Bon courage aux parisiens, j’entends que des tirs ont été entendus dans le sud de Paris.