tennis

En ce dernier jour du tournoi de Roland-Garros, il fallait que je fasse un article sur cette obsession qui m’a poursuivie à chaque match, à savoir : les balles de tennis. Roland-Garros est un tournoi que je regarde depuis assez longtemps mais 2011 fut la première année où j’ai suivi avec attention les matchs de tennis. Pourquoi 2011 ? Parce que c’est l’année où j’ai passé mon BAC et, comme les matchs de tennis se déroulent PILE au moment où on révise, n’importe quoi peut devenir intéressant. Bref, cette année, j’ai regardé avec attention le tournoi et quelque chose m’a marqué, c’est le ballet des ramasseurs·ses de balle ! Oui, ces jeunes âgés de 12 à 16 ans, devant mesurer moins d’1m75 et qui n’ont pas de lunettes (sur ce point, venant d’une famille à lunettes, ça nous fait râler moi et mon frère). Ils·elles se tiennent discrètement au fond du terrain, vêtu·e·s cette année d’un tee-shirt bleu. Et c’est assez amusant de les observer courir après les balles, de les voir les lancer et les rattraper, de ramener une serviette au joueur, dès que celui-ci le demande et de viser l’ombre en déployant un parasol pour le joueur lors des pauses. Ce qui m’a intrigué pendant tout ce tournoi fut également le rangement des balles par les joueurs. Quand j’étais petite, je me rappelle que les filles avaient des poches sous leurs jupes et qu’elles mettaient leurs balles ici. Cette année, elles mettent leur balles dans leur short. On se demande, que ce soit pour les garçons ou pour les filles, comment ça se fait que les balles ne les gênent pas quand ils·elles jouent au tennis.

Aujourd’hui, finale de Nadal contre Djokovic, après une magnifique finale hier où Sharapova et Halep se sont affrontées dans un match impressionnant ! Un conseil : ne faites pas que regarder les ramasseurs·ses de balles !