Ce mois-ci, j’ai pu voir Snowpiercer : Le Transperceneige. Depuis que j’avais entendu parler de ce film cet été, j’avais envie de le voir. Et pas seulement à cause de Chris Evans !

L.10EBBN001113.N001_TranspINT_Ip001p114_FR

L’histoire est tirée d’une bande dessinée au parcours chaotique. En effet, son premier dessinateur, Alexis, est mort d’une rupture d’anévrisme en 1977, après avoir dessiné 16 planches de la bande dessinée, sur un scénario de Jacques Lob. Ce dernier a cherché un autre dessinateur et l’a trouvé en la personne de Jean-Marc Rochette. La bande dessinée est publiée dans (A SUIVRE) en 1982 avant d’être publiée entre 1984 et 2000 chez Castermann.

Le film, lui, se déroule en 2031, dans un futur très proche où le monde est entré dans une Nouvelle ère glacière. Dans ce futur, un train contenant les survivants fait le tour du monde sans jamais s’arrêter. Les riches se trouvent à l’avant, en première classe, et les pauvres se trouvent en queue de train, en classe pire qu’économique. Ils vivent dans des dortoirs, dans la peur d’être tués dès qu’ils n’obéissent pas aux ordres de l’armée, à se faire taper sans raison valable, depuis 2014. Le héros, Curtis, joué par Chris Evans, veut remonter le train, jusqu’à la Machine, dans le wagon de tête pour contrôler le train et vivre comme les personnes qui se trouvent à la tête.

transperce2

On pourrait douter de la performance de Chris Evans, habitué ces derniers temps au rôle de Captain America, et précédemment à celui de La Torche dans les 4 Fantastiques, mais je l’ai trouvé très bon dans ce rôle, et, mine de rien, ça fait du bien de le voir dans autre chose. Après, c’est vrai que je l’avais vu dans Iceman, mais bon, ici, c’est le héros ! Mon deuxième coup de coeur a été John Hurt, Ollivander dans Harry Potter, qui est excellent. Tilda Swinton est impossible à reconnaitre mais campe bien son rôle. J’ai également pu découvrir avec plaisir un acteur coréen, Soon Kang-ho, qui joue apparemment dans beaucoup de films de Boog Joon-ho, et j’ai pu redécouvrir Jamie Bell, 13 ans après Billy Elliot.

Le film est très violent, et mérite son interdiction aux moins de 12 ans. La violence est justifié par les combats entre le wagon de queue et l’armée, je ne peux pas attester de la manière dont ils sont filmés, j’avoue m’être caché les yeux ! Le scénario est excellent, le fait qu’il se déroule dans un futur très proche donne quelques frissons. Il y a tout de même quelques incohérences dont je peux discuter mais qui spoileraient. Je me retiens donc.

En conclusion, je trouve que c’est un très bon film, un des meilleurs de cette année !