maison de la radio(Source : http://goo.gl/pguWM )

Ahah, première fois que je parle d’un documentaire sur mon blog ! Un documentaire qui concerne la Maison de la Radio également appelée la Maison Ronde. Cette maison particulière que je peux voir tous les matins en allant à mon IUT abrite Radio France, c’est à dire France Inter, France Bleu, France Musique, France Info, France Culture, FIP et Le Mouv’. Pour parler un petit peu de moi, c’est à l’écoute de France Inter que j’ai pris mon petit-déjeuné pendant une bonne quinzaine d’année et à celle du Mouv’ que je me suis couchée pendant toute mon adolescence. Des programmes qui m’ont marquée, moi et d’autres personnes, des radios qui ont évoluées, en bien ou en mal.

Pour revenir au documentaire, Nicolas Philibert filme ici une journée de la Maison de la Radio. Une journée qui s’est en réalité tournée en six mois, et dont le montage a nécessité un an. Merci Rue89 ! On y voit les visages d’animateurs, l’organisation qu’il y a derrière un flash info, une des choses qui m’a le plus impressionnée, et quelques personnages marquants, comme Philippe Odéon, qui se cache derrière une pile de CD, ou encore cette femme dont j’ai oublié le nom mais qui récupère des infos pour les flash.

Presque toutes les radios y passent sauf deux d’entres elles, FIP (ou je ne l’ai pas remarqué) et Le Mouv’. Je trouve ça un peu décevant de ne pas avoir vu Le Mouv’. Déjà parce que cette radio, je l’ai vu évoluer, et que je me réveille avec tous les matins, mais aussi parce que c’est LA radio jeune de Radio France. M’enfin bon, le documentaire reste très bon, on a presque envie de fermer les yeux à certains moments et de rester à écouter les voix, essayer de deviner à qui elles appartiennent. J’ai presque envie de retourner le voir !

D’ailleurs, pour vous mes lecteurs, voici le nom du cinéma où je suis allée le voir, un cinéma d’une salle qui se trouve Rue de l’Ecole de Médecine, arrêts St. Michel ou Odéon. Le cinéma s’appelle Le Nouvel Odéon, c’est le seul film qu’ils diffusent en ce moment, avec un film pour enfants et un court métrage le dimanche. Ils acceptent la carte UGC et Le Pass et l’ambiance y est différente des complexes cinématographiques que je fréquente habituellement.

Publicités