Je connais Davy Mourier depuis l’émission « J’irais loler sur vos tombes », produite par Ankama et qu’il co-animait avec Monsieur Poulpe. Emission qui a été remplacée par le Golden Show, encore produite par Ankama et co-animé avec Monsieur Poulpe qui a été reprise par Golden Moustache, une chaine YouTube, suite à l’abandon de l’émission par Ankama. Et Ankama, en plus de produire des émissions, des séries et des jeux (Dofus) a une branche édition. Pfiou, en espérant que vous avez tout bien suivi, je vais vous parler plus précisément de deux bandes dessinées dont Davy Mourier est l’auteur : 41€ pour une poignée de psychotropes et 50 francs pour tout. J’ai acheté les deux BD lors du Festiblog, illustre festival des blogs bd dont j’ai déjà parlé. Et, je ne sais pas pourquoi, mais les BD m’ont coûté 20€ au lieu de plus de 30€… Peut-être un coup de chance.

Ces bandes dessinées, ou plutôt, je pense qu’ici on peut utiliser le terme de roman graphique, sont présentés sous forme de carnets à spirales. Le synopsis n’est pas une fiction, c’est la vie de Davy Mourier, les carnets de sa dépression. 41€ pour une poignée de psychotropes aborde l’enfance de Davy Mourier et 50 francs pour tout aborde son adolescence, dont il ne voulait absolument pas parler dans le premier tome. En filigrane de son histoire, on a des petits strip de ses séances chez son psychologues et des dessins de son ex, de leur histoire, de leur rupture et de sa dépression.

Je trouve que ces BD sont très touchantes. J’ai eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises en les lisant, et ce qui m’a marquée c’est que c’est surprenant quand on voit Davy faire le pitre sur internet puis qu’on lit ces BD. Le décalage m’a impressionnée.

Image sur ce lien, l’intégration ne marche pas.

Il fallait que je vous parle de ma version de 50 francs pour tout, parce que j’en suis fière. En effet, c’est la version collector, celle avec un dessin de Davy en plus à l’intérieur, numérotée à la main et avec… un CD. Un beau CD qui contient un enregistrement de Davy qui parle, page par page, de sa BD ainsi que trois chansons, si je me rappelle bien, chantée par Daffysam et écrites par Davy. Et j’ai fait dédicacer 41€ pour une poignée de psychotropes au Festiblog, en demandant « Quelque chose de joli ». Davy m’a fait Dark Vador qui embrasse son fils, Luke. Davy Mourier a également un blog, c’est ici.

Présenté(s) ou évoqué(s) dans cet article :

– 41€ pour une poignée de psychotropes, Davy MOURIER, ed. Ankama et ed. Adalie

11,90€

– 50 francs pour tout, Davy MOURIER, ed. Ankama et ed. Adalie

12,90€, 19,90€ pour la version collector

Publicités