Le 13 mars 2013, c’est à dire deux semaines avant le salon du Livre, est parue une bande dessinée, Lastman. Après de nombreuses hésitations, c’est à dire deux tours de la librairie BDNet à Bastille, je l’ai achetée, parce que bon, Bastien Vivès fait partie des auteurs…. et je suis une bonne fangirl de Bastien Vivès. Après, il y a également Balak et Michaël Sanlaville, que je ne connais pas du tout… D’après ce que j’ai compris, et ce qui est écrit sur la page de titre : Balak a fait le scénario, Sanlaville les dessins et Vivès les couleurs.

L’histoire, avec un petit h, mesdames, messieurs, la voici. Adrian Velba est un jeune garçon, d’environ 13 ans je pense, qui prend des cours de combat dans l’école de Maître Jansen. Cette année, c’est la première fois qu’il pourra participer au graaaaand tournoi de combat organisée par la reine et le roi de cette contrée, tournoi qui se déroule en binôme. Sauf que Vlad, son binôme, déclare forfait pour cause de malaise et Adrian se retrouve sans partenaire… C’est là que Richard Aldana apparaît…

Lastman c’est du combat, beaucoup de combats. Des combats très bien dessinés, très visuels. C’est aussi de l’humour, j’ai bien rigolé en la lisant et un suspens, parce que ceci est le premier tome d’une série. Je n’ai qu’une chose à dire, vivement le deuxième ! En attendant la suite, on peut faire un tour sur le blog de Balak (pour public averti), celui de Michaël Sanlaville (aussi) et, je me répète, celui de Bastien Vivès.

Présenté(s) ou évoqué(s) dans cet article :

– Lastman (tome 1), BALAK, Michaël SANLAVILLE et Bastien VIVES, ed. Casterman, coll. KSTR.

12,50 €

Publicités