Étiquettes

(Source : http://goo.gl/fFSdi )

Comme vous le savez, j’aime les films d’action. Surtout ceux avec des acteurs des années 80-90 type Bruce Willis, Arnold Schwarzenegger ou Jason Statham (cherchez l’erreur). Jusque là, je ne pensais pas qu’il puisse y avoir de mauvais films d’action. Pas des nanards, non, de mauvais films tout simplement. Eh bien, en sortant de la salle après avoir vu le dernier G.I Joe, je me suis dit que, si, ça existait…

Bon déjà, quand on voit que Hasbro fait partie des producteurs du film, on a peur, et puis je me suis rappelée de ces petites figurines, nommées G.I Joe… Mais apparemment, ça a d’abord été une bande dessinée, ouf. Je viens d’aller voir la page Allociné de Jon M. Chu, le réalisateur de cette daube de ce film et… cet homme a réalisé Sexy Dance 2, 3 et 4, rien de bien méchant, et… le film sur Justin Bieber… Là, il faut avoir peur.

Aller, l’histoire. Le film est une suite de G.I Joe : le réveil du Cobra. Alors, l’histoire reprend là où l’autre film s’est arrêté, je suppose vu que je n’ai vu que la fin du premier opus… Sauf que, apparemment, même en ayant vu le 1, le film est incompréhensible ! Je vais tenter d’éclaircir ce scénario, rien que pour vous. Les G.I Joe sont des malades, du genre Expendables mais au service du président des Etats Unis d’Amérique. Alors quand ils se font attaquer et qu’ils perdent leur chef bien aimé (Duke qui a beau être sur l’affiche, ne fait que 20 minutes dans le film), ils se demandent bien qui a pu leur faire un coup pareil. Et pendant ce temps là, il se passe des trucs au Japon, avec des gens qui se battent sans parler et qui balance des mecs endormis dans des montagnes.

Je m’emporte, je vais m’arrêter là pour l’histoire, histoire de pas spoiler… Ahah ! La réalisation du film est horrible. Les scènes de combat sont super énervantes, en raison de changement de plan toutes les secondes, ce qui fait qu’on n’y comprends rien et que j’ai fini par trouver ces scènes chiantes (ce qui est bête dans un film d’action, non ?). Les acteurs, je ne vais rien dire sur eux… Pas exceptionnels.

Un film à ne pas aller voir.

Publicités