A boire et à manger de Guillaume Long

Un jour, alors que je me promenais à la Fnac avec 25€ à écouler en chèques cadeaux, je suis tombée sur A boire et à manger. Je n’avais encore jamais entendu parler de cette bande dessinée mais le nom de l’auteur me disait vaguement quelque chose. Après avoir mis cette BD dans mon sac, à côté de la Bande Dessinée de Bastien Vivès, je suis rentrée chez moi et j’ai regardé sur internet pourquoi le nom de Guillaume Long me disait quelque chose. Et j’ai trouvé ! Le dessinateur avait participé au Festiblog, « le festival des blogs bd & du webcomics » en septembre dernier, festival auquel j’avais été pour avoir quelques dédicaces du peu de dessinateurs que je connaissais à l’époque. Enfin, revenons au sujet principal de cet article, Guillaume Long et sa bande dessinée que voici.

En feuilletant le livre, j’avais craqué pour les dessins et pour le thème, pour le moins surprenant, car ce livre traite de cuisine, oui, de cuisine, avec des recettes, des anecdotes, des conseils et autres. Et maintenant que je tiens cette bande dessinée entre mes mains, je peux vous dire que les recettes ont l’air simples à réaliser. De plus, un petit pictogramme à côté du titre de chaque recette éclaire sur le niveau des recettes à réaliser. La bande dessinée est divisée en quatre parties : printemps, été, automne et hiver où sont classées des recettes de saison.

Guillaume Long nous parle également de son expérience dans une AMAP (Association d’aide au Maintien de l’Agriculture Paysanne pour plus d’informations, n’hésitez pas à me demander), de son voyage en Islande, d’une journée qu’il a passé à la radio et surement d’autres choses mais j’en suis pas encore là. Ah oui, j’ai beau avoir acheté cette bande dessinée en février, je ne l’ai absolument pas finie. Déjà, parce qu’elle me donne faim, chaque petit dessin de plat ou préparation me donne irrémédiablement faim, et ensuite parce que c’est pas pareil qu’une bande dessinée plus où moins classiques, avec son ou son histoires.

Et quand je l’aurais finie, et que mon anniversaire approchera, je n’hésiterais pas à demander le premier tome de A boire et à manger. En effet, j’ai acheté le deuxième tome, ce qui n’est pas du tout dérangeant, je tiens à le préciser. Pour aller voir le blog de Guillaume Long, c’est par ici : http://long.blog.lemonde.fr/ .

Présenté(s) ou évoqué(s) dans cet article :

– A boire et à manger (tome 2) – Les pieds dans le plat, Guillaume LONG, ed. Gallimard.

20 €

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s