Pour un premier article, je me suis dit, autant commencer par présenter ce que je considère comme une des meilleures publications de l’univers : les Notes de Boulet. Peut-être connaissez vous cet étrange personnage, du nom de Boulet, pour avoir traîné une fois sur son blog, pour avoir vu une de ses productions en librairie ou simplement parce que vous me connaissez et que j’en parle sans cesse. Pour mes camarades de classe, pour mes amis ou juste pour le simple voyageur qui passe sur ce blog, qui est-ce donc ?

Boulet est un homme, oui, mais en plus d’être un homme c’est un dessinateur de bande dessinée, et également un scénariste. Peut-être qu’en rentrant dans une de ces librairies spécialisées, ou en traînant sur quelques sites internet de vente de livres, êtes vous tombés sur La Page Blanche, un album dessiné par Pénélope Bagieu, dont je parlerais sans doute dans un autre article, et scénarisé par Boulet.

Une petite image pour rafraîchir la mémoire de quelques uns d’entre vous. D’ailleurs, si quelqu’un peut me dire comment changer la taille des images dans Overblog, merci de m’en informer.

Donc, La Page Blanche, c’est bien beau, en effet, c’est même très beau, mais ce n’est pas le thème de cet article. Boulet est également possesseur d’un blog, disponible à cette adresse : http://www.bouletcorp.com/ . Les Notes de Boulet, ce sont les publications du blog. Le blog sur du papier, relié et publié par Delcourt, à la collection Shampoing (dont je parlerais un autre jour). Sept tomes à son actif, un huitième prévu pour juin, on peut dire que Boulet ne chôme pas. Et ce qui est beau quand on regarde toutes les Notes publiées, du tome 1 au tome 7, on remarque l’évolution du dessin de Boulet. Et là, vous vous demandez, à quoi ça sert de publier des trucs déjà disponibles sur Internet ?

A quoi ça sert, tout d’abord, à rémunérer le dessinateur, parce que, le blog ne lui fait pas gagner d’argent, et ensuite, il faut savoir que dans ces livres, on retrouve des dessins qui ne sont pas sur le blog, des inédits.

Et hop, voici la couverture du dernier né des Notes, le tome 7, Formicapunk, que j’ai acheté la semaine dernière dans une librairie vers Gare de l’Est (qui ne prend pas de stagiaires d’ailleurs). J’en ai lu la moitié jusque là. J’aime prendre mon temps quand je lis une bande dessinée ou un roman graphique, ne pas tout lire d’un coup et profiter de chaque case, de chaque bulle, de chaque illustration, enfin, vous m’aurez compris, du dessin.

Maintenant, vous n’avez plus qu’une chose à faire, courir sur bouletcorp.com et découvrir l’univers de Boulet, et son dessin. J’espère que ça vous plaira, et n’hésitez pas à me le dire dans les commentaires.

Publicités