Cinéma. Die Hard 5, belle journée pour mourir.

(Source : http://braindamaged.fr/2013/02/15/die-hard-une-belle-journee-mourir-tout-sauf-un-die-hard/ )

C’est une critique toute chaude qui vous vient ici car Die Hard 5 est sorti hier dans les salles. C’est donc dans un souci de rapidité et de réponse à une demande exceptionnelle que j’écris cet article. Je savais que j’irais voir ce film, vous vous en doutez, au vu des critiques de films d’action qui se multiplient, et me voici. Il faut savoir avant tout que des Die Hard, je n’en ai vu qu’un avant celui ci, c’était Die Hard 3, avec un psychopathe qui jouait à « Jacques à dit » au téléphone, j’avais adoré ! Je m’étais dit qu’avant de voir le dernier je me ferais les quatre autres, ce que je n’ai absolument pas fait…

L’histoire. Faut-il vraiment que je la raconte ? Bon déjà, si vous avez peur d’être spoilés, je sais pas comment, mais je sens que je vais le faire, arrêtez vous là. Donc, l’histoire… John McClane, papa de deux grands enfants, se rend en Russie quand il apprend que son fils, qui est à la CIA (mais ça, papa ne le sait pas), est arrêté. Je pense que son but initial est de le libérer même s’il répète sans cesse être en vacances. On se retrouve donc face à un père complètement rejeté par son fiston, et ne sachant pas trop quoi faire d’autre que de le tirer de situations bancales et buter du méchant.

Alors, j’ai adoré le film ! Ca défoule bien. La dernière fois, on me demandait pourquoi on tue souvent des gens dans les jeux vidéos (en parlant de Diablo) et bien, ça défoule. Voir des gens en buter d’autres de manière totalement fictive (oui, je n’aime pas les vidéos qui trainent sur YouTube et qui montrent des faits absolument pas fictifs…), ça défoule. Les acteurs ne sont pas exceptionnels, Bruce Willis excelle tout de même dans ce registre mais Sebastian Koch a sans doute séché ses cours d’Actor Studio. M’enfin moi, il me faut un prétexte, des acteurs et ayé, on peut buter du monde ! Oui, je ne suis pas très regardante sur les scènes de discussions… Les gens dans la salle étaient vraiment à fond, c’était très drôle ! Un film d’action classique, à voir, à revoir, sans enfants bien sur.

Et Yeepeekay mother fucker !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s